Juliette Fenayon

sophrologue

Prendre rendez-vous

06 67 36 17 95

Lundi-Vendredi 9h30-19h30

La sophrologie est une aide complémentaire. Elle ne se substitue pas à un suivi ou traitement médical, ni à une psychothérapie.

Articles & Avis

Eve

Souriante, apaisante et très professionnelle, Juliette m'a permis de faire un premier pas dans l'univers de la sophrologie - sur lequel j'avais beaucoup de préjugés ! - lors d'une séance qui m'a laissé de très beaux souvenirs. Un grand merci !

Juliette Fenayon sophrologue

Merci beaucoup pour vos avis & témoignages !

Lili

A l'Ă©coute, sans aucun jugement.
Bienveillante et professionnelle.
Je conseille vivement Juliette pour sa bonne humeur et sa générosité.
Merci pour cette séance qui fut une agréable première expérience.

Stéphane

Juliette, ce petit commentaire pour vous remercier pour ces séances qui m'ont permis de découvrir la sophrologie. Entre empathie, humanité et professionnalisme, chaque heure fut un pas de plus vers ma propre compréhension
Merci

Drogoul alizée

Très bon moment de détente que je recommande vivement. Professionnel et à l'écoute, vous ressortirez de votre rendez vous détendu et relaxé. Vivement ma prochaine séance.

Vivre et vieillir

07/09/2021

Vivre et vieillir

L’organisation Mondiale de Santé situe la vieillesse à partir de 65 ans. Dans notre société, il est d’usage d’évoquer les « Seniors » à partir de 60 ans environ, ou dès qu’il y a retraite de l’activité professionnelle.

 

Mais vieillir finalement, c’est quoi ? et à partir de quand ?
Biologiquement, le vieillissement de nos cellules et de notre corps commence dès que nous avons atteint l’âge adulte (vers 20 ans). Surprenant !
Scientifiquement et communément, le vieillissement est un ensemble de changements de notre organisme, qui entraîne une diminution de nos fonctions et capacités. L’âge n’est qu’une variable, et je vous invite à lire à ce sujet l’excellent article de Bernard ENNUYER paru dans « Gérontologie et société » et accessible sur le site du Cairn : « A quel âge est-on vieux ? »
https://www.cairn.info/revue-gerontologie-et-societe1-2011-3-page-127.htm
Cet article propose des pistes de réflexion sur le lien entre âge et vieillissement.

 

Se sentir « vieux » ou « diminué.e »
A tout âge, ne se dit-on pas parfois « Je suis trop vieux pour ces bêtises ! » après avoir pratiqué une activité qui nous a épuisé ?! Il est aussi courant d’entendre des personnes de la trentaine constater qu’ils/elles récupèrent moins vite ou qu’ils/elles sont moins performant.e.s ou en forme que pendant la vingtaine.
Alors, l’âge importe peu. Nous sommes tous reliés par ce sentiment de baisse ou de perte de notre potentiel. Ce sentiment peut aussi arriver lors d’un accident, une maladie, une invalidité ou un handicap par exemple, ou encore lors d’un épuisement professionnel ou émotionnel (burn out).

 

Vieillir dans son corps, dans son esprit, dans son cœur, dans sa conscience…Atténuation des réflexes, troubles de l’équilibre, difficultés de la mémoire, de la concentration et plus globalement des fonctions intellectuelles, baisse de la vue, diminution des capacités respiratoires et de la masse musculaire, régulation de la température moins efficace, hypertension, dégradation des os, des articulations et du système cardiovasculaire… Cette liste n’est pas exhaustive et bien que peu réjouissante, elle décrit des symptômes d’un vieillissement dit « normal » du corps humain, qui est programmé dans nos gênes et nos cellules.
Au-delà de l’aspect physique sur le corps et neurologiques sur l’esprit, le vieillissement a aussi des aspects psychologiques et émotionnels. Il vient interroger notre identité, nos valeurs, nos relations aux autres, notre rapport à la mort, notre fragilité…finalement, notre humanité ! Se sentir limité.e nous oblige à faire le deuil de certaines possibilités. Le vieillissement peut aussi entraîner une dépendance physique ou mentale dont nous n’avons plus l’habitude depuis l’enfance !... ou qui peut être associée à une impression de honte dans certains contextes sociaux.

 

Alors, que faire avec tout cela ?
Chacun trouve des stratégies et adopte un comportement personnel face au vieillissement, en fonction de ses capacités, de ses ressources, de ses besoins et de ses envies.
Un comportement adopté dans de nombreuses sociétés est de considérer la vieillesse comme respectable, car elle est signe d’une grande expérience de vie et d’une certaine sagesse, qu’il est possible de partager avec les plus jeunes et qu’il est de la responsabilité de tous de la préserver. Paradoxalement, on peut sentir une mise à l’écart de la vieillesse en société, peut-être car elle nous rappelle à la mort ou à la maladie, ou parce que certaines sociétés valorisent l’efficacité, la rapidité, la performance ou l’apparence physique avant d’autres talents.
Dans l’accompagnement des seniors, de la personne âgée et du vieillissement, la sophrologie propose des techniques pour préserver et renforcer son potentiel. Par exemple :

- Des mouvements simples et adaptés pour mobiliser le corps tout en douceur et renforcer son schéma corporel, son équilibre…
- De la relaxation pour apaiser les tensions corporelles et mentales
- Des pratiques de respiration pour réguler le fonctionnement du corps et le stress…
- Des visualisations, des évocations de souvenir et des projections pour faire fonctionner sa mémoire, son imagination et sa créativité

- Des stimulations des 5 sens et de son Ă©nergie physique
- Des exercices de concentration
- Des échanges et moments d’expression permettant de parler, d’être écouté.e et de maintenir un lien social convivial et bienveillant
- Et bien d’autres techniques encore visant l’équilibre du corps et du mental et le renforcement de ses propres ressources
La pratique régulière de la sophrologie développe la confiance en soi et la connaissance de soi, de son corps, de son fonctionnement, comme un entraînement, elle permet de devenir autonome et de pratiquer au quotidien très simplement. Elle peut aussi être utile pour préparer et mieux vivre un examen médical ou une intervention chirurgicale.
La sophrologie ne se substitue pas à un suivi ou un traitement médical ou psy, et ne va jamais à l’encontre de l’avis médical ou paramédical. Elle apporte une aide complémentaire pour se sentir mieux. Dans l’expérience parfois difficile des limites de notre potentiel, la sophrologie invite à accueillir pas à pas tout ce qui se passe en nous, et à tourner notre attention vers le meilleur possible dans l’instant présent.


En conclusion de cet article, quel que soit votre âge et votre chemin, prenez soin de vous !

Pass sanitaire

Documents à télécharger

Prendre rendez-vous

Lundi-Vendredi 9h30-19h30

137 cours de l'Yser BORDEAUX

Déplacements à domicile ± 10 km